RESCAPE (1)

Publié le par LAURENCE NOYER

Le manuscrit du Journal de Jules Renard n'existe plus. Il a été brûlé après copie par Marinette, la veuve de Jules Renard. Quatre pages (connues) ont néanmoins survécu à l'autodafé. Quatre pages d'un Journal qui se composait de 54 cahiers. Voici le manuscrit et le texte de l'une de ces pages ( figurant p.286 dans la Pléiade)

19 septembre 1895

Hier, chez les noirs du Soudan. Une odeur d'insectes écrasés. Femmes portant sur leur dos des enfants dont la tête pend. Les unes écrasent du mil dans des calebasses. Une jolie, change son petit, et cette jeune mère montre de belles cuisses, polies, tentantes. Un enfant plonge dans un lac verdâtre qui dégoûterait des canards, ramasse le sou qu'on lui a jeté et le met dans sa bouche. Mon confrère écrit, sur de longues feuilles de papier, d'une écriture arabe, en commençant par la droite, des histoires pour son petit garçon.

Ils cousent sans dé, avec des épines. Quelques-uns ont des têtes intelligentes, la plupart des figures puériles. Une bonne femme qui continue à voir nègre, et à qui je demande pardon, dit: "A la bonne heure, celui-là est poli au moins!" Dès son arrivée, je sens dans la foule un chatouillement au ventre: c'est un petit noir qui pose...

Publié dans journal, manuscrit

Commenter cet article