OBSERVATION

Publié le par LAURENCE NOYER

"Il a porté son regard aigu sur la nature et sur ceux qui vivent le plus d’elle, les paysans : le poète qui est en lui a saisi la beauté des choses, et l’homme d’esprit, servi par le don d’écrire, a donné à l’expression de ces observations minutieusement exactes et de cette beauté vivement sentie un tour singulier, humoristique, une forme qui évoque à la perfection et fait revivre les êtres et les choses. Le tour singulier et recherché, pas toujours exempt d’une certaine préciosité, s’est depuis peu sensiblement transformé, en une manière plus large, plus classique. La phrase, à l’ordinaire courte, toujours concise, a pris, tout en gardant sa rapidité nerveuse, une allure plus souple. Le styliste apparaît dans ses livres les plus récents en pleine maîtrise de sa phrase ; et ce progrès de la forme s’est fait parallèlement à une évolution de la pensée."

Louis Paillard : Journal de la Nièvre, 30 aout 1900

Publié dans OBSERVATION

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article