OBSERVATION

Publié le par LAURENCE NOYER

"Tout à l'heure vous observerez votre chat, ou vos enfants, ou ce serin, ou ce bec de gaz qu'on aperçoit à travers la fenêtre. Personne n'entrera ici, sans que vous l'étudiiez, vous ne
rencontrerez personne dans la rue dans un salon, au théâtre, sans qu'il pose pour vous,
involontairement, au moins quelques instants. Vous ne pouvez pas vivre sans observer, et comme votre observation est aiguë, elle est amère, parce que les hommes, quand on
sait voir au profond d'eux-mêmes, ne sont pas de très riches natur
es. »

Paul Acker : Revue hebdomadaire, 15 juillet 1899 « Humour et humoristes »

Publié dans OBSERVATION

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article