SUJET

Publié le par LAURENCE NOYER

"Non seulement il prétendait ne faire aucun effort pour trouver un sujet, mais lorsque la vie lui en avait imposé un, il se gardait de le dénaturer sous prétexte de l'embellir. Il s'abstenait des descriptions et des portraits, de tout ornement, de tout hors d'oeuvre, pour réduire à l'essentiel ce qu'il voulait dire. L'effort qu'il a dû faire est donc à l'inverse de celui auquel les écrivains se croient généralement tenus: "Nous sommes forcés, écrit Gérard de Nerval dans Angélique, de servir la sauce sur un autre plat que le poisson"; c'est à dire les descriptions locales, le sentiment de l'époque, l'analyse des caractères, en dehors du récit matériellement vrai"

Renard, en bon bourgeois, qui se méfie de la cuisine de restaurant, a écarté les sauces fortes qui font passe le mauvais poisson. Il n'a voulu conserver , le plus frais possible, que le récit "matériellement vrai"

Léon Guichard, l'oeuvre et l'âme de Jules Renard.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article