INTERIM

Publié le par LAURENCE NOYER

Intérim : Le Rappel, 9 mai 1903 « Monsieur Vernet » « Monsieur Vernet, de M. Jules Renard, l’auteur de Plaisir de rompre et de Poil de Carotte nous plait beaucoup moins ; certes, dans cette pièce, le talent particulier de M. J. Renard s’épanouit en toute beauté ; le dialogue est d’un exquis savoureux ; mais vraiment, le sujet pour deux actes, est trop mince, M. Vernet, brave bourgeois, s’est pris d’amitié pour un jeune homme dont il a fait la connaissance à la salle d’armes […] Ce qui peut racheter, à nos yeux, la pauvreté du sujet – sujet qui serrait sans aucun doute très intéressant partout ailleurs qu’à la scène – c’est le dialogue ; nous l’avons dit, il est exquis, mais à la longue, avec l’absence absolue d’action, il fatigue ; on a hâte de voir survenir quelque chose… et il ne vient rien, absolument rien. Les divers caractères sont bien dessinés ; les divers types ont une vie réelle et on voudrait les voir agir au lieu de parler. »

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article