STRAUS

Publié le par LAURENCE NOYER

Emile Straus : La Critique, 20 mars 1900 « Poil de Carotte » (théâtre). « Poil de Carotte de M. Jules Renard est une pièce douloureuse. Elle agit physiquement sur le spectateur. Rien de plus pénible que l’enfance froidement torturée. Poil de Carotte réalise le type de l’enfant martyr, sa mère qu’il appelle Madame Lepic est une créature antiphysique, un cas tératologique, un monstre qui nous ramène aux aberrations animales des culots détruits par la poule ou des portées mutilées. Ce dialogue plaisant à la lecture par sa finesse et son observation devient cruel à la scène et languissant par les interminables réflexions, dissertations, expositions délayées par le susdit Poil de Carotte. »

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article