BIGOTE

Publié le par LAURENCE NOYER

Louis Schneider : Comoedia, 22 octobre 1909 «La Bigote ». La mise en scène et les décors. " Dans la Bigote, l'intérieur des Lepic est délibérement banal et mesquin: c'est la salle à manger avec ses assiettes pendues au mur, une tapisserie à fleurs. Au fond, le buffet, acheté au rabais, le coffre-fort qui ne contient que des boîtes de cigares, une grande horloge de campagne. Autour de la glace de la cheminée, des photographies sous verre perpétuent le souvenir de la famille. Une petite bibliothèque, à laquelle on ne doit pas toucher souvent. Au porte manteau est appendu le fusil Lefaucheux, à coté du carnier. Une porte vitrée donne sur le jardin ensoleillé. Tout cela exhale une odeur de moisi. Cela sent la petite ville et la petite vie..."

Commenter cet article