LA BIGOTE

Publié le par LAURENCE NOYER

G.Davin de Champclos : Comoedia, 21 octobre 1909 « La Bigote » « Et la prose de Jules Renard, la prose volontairement banale, elle aussi, du père de Poil de Carotte, chante là-dedans, comme un rossignol gris dans une cage à quinze sous. Jules Renard a été davantage aimé pour lui-même. En somme, le programme de ce soir, considéré dans son ensemble, a pleinement réussi. La salle était sinon d’une rare élégance, du moins composée avec une science très parisienne. »

Commenter cet article