Léon Miral

Publié le par LAURENCE NOYER

Léon Miral : Le Rappel, 24 mai 1912 « Poil de Carotte » (théâtre) « Le chef-d’œuvre de Jules Renard vient à son tour, prendre une place définitive dans la maison de Molière, et on peut dire sans craindre de se tromper qu’il n’y sera pas déplacé. Ce petit acte, dont les personnages sont d’une humanité si profonde, si vraie, produit une impression, peut-être, plus vive sur cette grande scène que partout ailleurs, et on est ému plus qu’on ne saurait le dire en entendant Mlle Leconte – qui personnifie Poil de Carotte – raconter ses misères de cœur et d’âme à cet excellent M. Lepic, son père. Il est certain que le personnage de Poil de Carotte peut être interprété de plusieurs façons ; mais les deux principales sont, si j’ose dire sur fond de tristesse ou sur fond de gaîté. Mlle Leconte a choisi la seconde, cela ne veut pas dire qu’elle n’a pas été très touchante, très émouvante, mais on sentait percer – quand même – sous la douleur, la belle espérance et la belle confiance dans l’avenir, et on devinait dans ses yeux la lueur joyeuse qui éclaire malgré tout la jeunesse naissante et frémissante, et ce fut très bien. »

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article