Article publié depuis Overblog et Facebook

Publié le par LAURENCE NOYER

Paul Souday : l’Eclair, 2 mai 1912 « Poil de Carotte » (théâtre) « Cette petite comédie est bien amère et un peu pénible… cependant elle n’est point indigne de notre première scène ; on a parfois vanté Jules Renard avec exagération. Mais c’était un bon écrivain. »

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article