Opéra 17 décembre 1947 « Le Pain de Ménage »

Publié le par LAURENCE NOYER

Opéra 17 décembre 1947 « Le Pain de Ménage » « C’est un des plus pur, des plus fins, des plus précieux joyaux du théâtre « renardien » ! en quelques minutes, […]se noue et se dénoue un menu drame sentimental d’une pathétique résonnance et qui va loin, sans avoir l’air d’y toucher, et dans notre cœur et notre conscience[…] Il nous est apparu l’autre soir, plus significatif, plus « suggestif », plus important du point de vue psychologique que bien des « grandes pièces » pivotant autour d’un thème analogue et traitées depuis avec plus de prétentieuses arrogances par nombre d’auteurs. C’est la perfection même ! Le pauvre, cher, grand, Jules Renard aurait « bu du lait » à se voir compris ainsi »

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article