Gabriel Marcel : Les Nouvelles Littéraires, juin 1953 sur Berthe Bovy « Poil de Carotte

Publié le par LAURENCE NOYER

Gabriel Marcel : Les Nouvelles Littéraires, juin 1953 sur Berthe Bovy « Poil de Carotte « L’apparition est déjà surprenante : cette petite personne toute menue dans sa robe puce et son châle noir c’est, si on veut, la bigote en soi, mais c’est aussi un insecte qui appartiendrait à quelque espèce indéfinissable et maligne […] tout en elle est douceur et venin […] Ce n’est ni une mégère ni une harpie, c’est bien pire ! on est en présence d’un être à la lettre dénaturée. […] On dirait qu’elle a puisé la méchanceté au fond de je ne sais quel bénitier démonique. Et pourtant tout à la fin l’horreur qu’elle dégage pourra se changer en une sorte de pitié, car il se peut qu’à l’origine de cette mutation il y ait eu une souffrance qui, bien loin de la purifier, a fait d’elle cet incube. »

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article