Lettre de Mme Capponi, nièce de Jules Renard,17 avril

Publié le par LAURENCE NOYER

Lettre de Mme Capponi, nièce de Jules Renard,17 avril « Mon grand-père était quoique d’origine paysanne, un homme très bien, intelligent et distingué, pas du tout sectaire, et quand on le présente dans la Bigote comme un homme veule, cela donne vraiment envie de rire. Il faut du reste que Jules Renard n’ait jamais su ce qu’était une bigote puisqu’il affuble sa mère de ce défaut. Il avait tout simplement envie de faire une pièce contre les curés, laquelle pièce n’a eu d’ailleurs aucun succès, et il faut bien avouer qu’elle ne le méritait pas… 18 décembre  Je trouve l’Ecornifleur parfaitement ennuyeux et je crois au fond que c’est un reflet du caractère  de mon oncle. Je crains biens que nous ne le voyiez qu’à travers la bonté et les illusions indulgentes des conversations que vous avez eues avec ma mère. »

Commenter cet article