Jacques Siclier : Le Monde, 1963 « Le Pain de Ménage »

Publié le par LAURENCE NOYER

Jacques Siclier : Le Monde, 1963 « Le Pain de Ménage » « Ce fut jeudi soir une remarquable émission dramatique et non un de ces simples divertissements que l’on place de temps à autre au hasard d’une soirée. Pièce intimiste, mais encore fallait-il  mettre en valeur ce qui en est l’essentiel : le texte de Jules Renard, merveilleuse étude psychologique dans laquelle se mêlent le badinage et la cruauté. Le grand mérite de Paul Renty est d’avoir évité le style de la « comédie de salon » pour nous donner une sorte de reportage en gros plans ou plans rapprochés d’une conversation. S’il en était besoin Le Pain de Ménage viendrait nous rappeler que nos romanciers et cinéastes modernes, en se penchant sur les problèmes de l’amour et de la vie à deux, n’ont rien inventé. Ce texte est toujours vrai, profond, valable aujourd’hui comme hier. La mise en scène était une étude de visages, d’expressions et de gestes surpris au fil des mots. »

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article