Michel Autrand : Klincksieck, « L’humour de Jules Renard » thèse de doctorat sur La Notion d’humour en France de 1843 à 1914. 1978

Publié le par LAURENCE NOYER

« Jean Paulhan ne s’y était pas trompé : une des plus riches figures du 20ème siècle naissant est celle de Jules Renard. En marge du naturalisme et du symbolisme, l’auteur de Poil de Carotte, d’Histoires naturelles, du trop peu connu Nos frères farouches, Ragote et du célèbre Journal, a poursuivi dans le domaine de l’écriture une des expériences les plus neuves de 40 ans proposé une relecture de l’ensemble de cette œuvre. Cette entreprise, Michel Autrand l’a menée à bien de manière toute originale. A partir d’une étude historique serrée de la notion critique d’humour, il élabore cette dernière en un instrument  d’investigation approprié, qui renouvelle l’approche méthodologique des textes. La notion d’humour ainsi conçue, à l’écart des rhétoriques ou poétiques figées et desséchantes, se révèle  d’une efficacité prometteuse pour bien d’autres auteurs et restitue, en attendant, à Jules Renard son indiscutable stature contemporain capital. »

Commenter cet article