A.F : La Liberté, 31 mai 1997 « Lettres de Jules Renard »

Publié le par LAURENCE NOYER

A.F : La Liberté, 31 mai 1997 « Lettres de Jules Renard » « Ce sont surtout les messages professionnels qu’a retrouvés le Cherche Midi. « Mon chef-d’œuvre, on le connaîtra plus tard, c’est ma correspondance » disait l’auteur de Poil de Carotte. C’était une boutade, à l’image de l’alacrité du personnage dont le Journal reste nettement supérieur. On publie aujourd’hui tout un lot de lettres, pour la plupart inédites de l’écrivain connu pour sa férorité, son anticléricalisme, voire sa misanthropie. Ces lettres s’étendent sur l’essentiel de la trajectoire littéraire et intellectuelle de Jules Renard de 1884 à sa mort en 1910. Ce sont surtout des messages brefs qui ont trait à la publication des œuvres de l’écrivain, à leut réception par la critique, à leur illustration ou à leur adaptation au théâtre. L’intérêt principal de cette correspondance d’affaire tient à la personnalité des destinataires. On y reconnait Félix Vallotton, Léon Blum, Aristide Bruant, ou Sacha Guitry. On y retrouve parfois l’esprit mordant d’un homme qui aimait faire claquer les mots. Qui savait aussi toucher juste par une seule formule. Comme dans cette simple définition dela beauté qui « poésie et commotion ». André Breton ira un peu plus loin en ajoutant qu’elle est convulsive. »

Commenter cet article