Bruno Curatolo: Les Cloportes, le roman mal-aimé de Jules Renard, l'Esprit du lieu (étude sur l'évolution du style de Jules Renard)

Publié le par LAURENCE NOYER

« Il arrive qu’un romancier impose le silence à un roman de jeunesse pour en parfaire la poétique dans les œuvres à venir et qui lui vaudront sa renommée. Tel est le cas du roman Les Cloportes de Jules Renard. Bruno Curatolo a pris la peine de repérer, notamment dans le Journal du romancier et dans sa correspondance, toutes les raisons qui ont poussé Jules Renard à laisser ce roman oublié sous forme de manuscrit au fond du tiroir. Or, l’auteur de l’article appuie l’hypothèse mentionné dessus en comparant les Cloportes à un autre texte, cette fois déjà édité à savoir Poil de Carotte, et il en arrive à constater que certains passages avaient, à coup sûr le modèle dans les Cloportes. Analysant un extrait presque identique des deux romans, l’auteur conclut que Renard n’a fait, que changer le mode narratif, en d’autres termes ce que le récit de Poil de Carotte a perdu en « objectivité », il l’a gagné en vérité, ce qui sent moins le roman ou la recherche du pittoresque qui est une des qualités essentielles des Cloportes. »

Commenter cet article