Jean d'Ormesson: "Jules Renard. La taupe-minute"

Publié le par LAURENCE NOYER

« Jules Renard est l’homme des limites volontaires, de la lucidité à tout prix et de la désillusion. C’était un neurasthénique, un grand triste. C’est évidemment pour cette raison qu’il est si amusant. Sa vie est toute petite. Et, reflet de sa vie, son Journal est un très grand livre. La leçon qu’il nous laisse, c’est que l’écrivain n’ a pas besoin d’aventures ; il a besoin de talent. »

Commenter cet article