Jean-Luc Jeener : Le Figaro, 14 février 2004 : « Labiche et le Renard »

Publié le par LAURENCE NOYER

Jean-Luc Jeener : Le Figaro, 14 février 2004 : « Labiche et le Renard » « Jules Renard a adapté lui-même pour le théâtre son roman l’Ecornifleur. Avec raison. Sa pièce désormais intitulée Monsieur Vernet est un petit chef-d’œuvre d’esprit et d’intelligence. Renard y met tout ce qu’il sait faire, reprenant le vieux thème du cocuage pour le revisiter avec une grande subtilité. Le jeune homme amoureux de Madame Vernet n’est ni un imbécile ni un salaud. Quant à Monsieur Vernet qui l’accueille dans sa maison, il a du cœur et beaucoup de finesse. La pièce est drôle, bien sûr, mais d’autres émotions affleurent et c’est le cœur serré qu’on assiste à la fin du spectacle. Jean-Laurent Cochet est magnifique dans le rôle. Il sait ne rien faire et s’abandonne au personnage dans une parfaite humilité. Pierre Delavene , le jeune monsieur Henri possède exactement ce qu’il faut d’écoute et de lucidité pour donner une vraie dimension à son personnage. Raphaëlle Cambray aussi est parfaite. Changement d’atmosphère  après l’entracte. Labiche remplace Renard. L’esprit fuse toujours mais ce n’est plus le même. Encore une histoire de cocu pourtant, mais de cocu magnifié, expéditif et expéditeur. On ne s’attarde pas sur les petites souffrances. Ca chante (les couplets sont de Guitry) et ça rit de bon et de mauvais cœur. Avec, là encore, Cochet en tête, une distribution des plus plaisantes. Une double réussite pour le théâtre 14 »

Commenter cet article